Available languages:
António Guterres (Secrétaire général des Nations Unies) à l’occasion de la Journée Internationale dédiée à la Mémoire des Victimes de l'Holocauste (27 janvier 2020)
22 Jan 2020 -  Message vidéo de António Guterres, sécretaire-général de l'ONU, à l’occasion de la Journée Internationale dédiée à la Mémoire des Victimes de l'Holocauste.
Nous nous réunissons aujourd’hui pour nous souvenir de l’un des crimes les plus atroces de notre époque : le meurtre systématique de six millions d’hommes, de femmes et d’enfants juifs et de millions d’autres personnes par les nazis et leurs collaborateurs pendant l’Holocauste.
Nous faisons la promesse de ne jamais oublier. Nous nous engageons à raconter leur histoire et à leur rendre hommage en défendant le droit de chacun et de chacune de vivre dans la dignité, dans un monde juste et pacifique.
Il y a soixante-quinze ans, la libération des camps de la mort a mis fin au carnage mais a horrifié le monde lorsque toute l’ampleur des crimes des nazis a été révélée au grand jour.
Face à ces horreurs, l’Organisation des Nations Unies a été créée, afin de rassembler les pays autour des valeurs de paix et d’humanité commune et d’empêcher que de tels crimes contre l’humanité se reproduisent.
La résurgence de la haine ces dernières années, qui se manifeste notamment par un extrémisme violent et des attaques contre des lieux de culte, montre que l’antisémitisme, les autres formes de fanatisme religieux, le racisme et les préjugés sont toujours très présents.
Soixante-quinze ans plus tard, les néonazis et les partisans de la suprématie blanche réapparaissent, et d’aucuns cherchent sans relâche à minimiser l’Holocauste et à nier ou limiter la responsabilité de ses auteurs.
La haine persiste mais notre détermination à la combattre doit être tout aussi forte.
Aujourd’hui, comme chaque jour, nous honorons la mémoire des victimes de l’Holocauste en nous efforçant de faire triompher la vérité, de préserver la mémoire et de promouvoir l’éducation, et en construisant la paix et la justice dans le monde entier.