Available languages:
EERC message to Ebola responders "We will get you the support you need"
10 Dec 2019 -  United Nations Emergency Ebola Coordinator, David Gressly travelled to Beni, Oicha and Biakato together with UNDSS USG, M. Gilles Michaud. These areas are among the last few remaining Ebola hotspots but they are plagued by insecurity. The two-day visit included meetings with the FARDC and military prosecutors to follow-up on investigations after attacks on UN personnel and facilities. The delegation was welcomed by the population who called on Ebola response teams to return to the areas and put an end to the outbreak.

-------------------------------------------------------------------------------------- OICHA – 7/12/2019: Je suis très heureux d’être ici à Oicha aujourd’hui et de voir le personnel dédié qui travaille dur ici pour essayer de gérer à la fois la crise Ebola – on vient de recevoir un patient ici récemment – mais aussi l’insécurité massive causée par la milice ougandaise ADF ou les activités des Mai Mai.
Nous sommes confrontés à un contexte très volatile ici ce qui rend le travail très difficile.
Nous travaillons dur avec les représentants du gouvernement et de la riposte pour essayer de trouver les meilleures solutions pour sécuriser non seulement les agents de la riposte mais la population en général.
Les massacres qui ont eu lieu ici doivent cesser. Nous regardons en particulier comment renforcer le soutien de la MONUSCO à la lutte contre les ADF, comment identifier les responsables des attaques et nous travaillons de près avec les procureurs militaires à Beni, au sud d‘Oicha ainsi qu’à Bunia, pour soutenir les enquêtes, arrestations et poursuites à l’encontre de ceux qui ont perpétré ces crimes contre la riposte et la population.
Il est extrêmement important de lutter contre l’impunité ici.
Nous allons travailler sur tous les fronts : sécurité, justice et soutien technique et tout autre aspect nécessaire au bon déroulement des activités de la riposte et à sa reprise malgré les évènements récents.
Elle va reprendre, je suis sûr que nous allons y arriver.
Nous pouvons compter sur le soutien de la population ici à Oicha.
Ils comprennent très bien l’importance de la lutte contre Ebola.
C’est un atout pour nous.
Nos équipes sont motivées mais elles ont besoin de soutien et nous allons trouver les moyens de leur donner tout le soutien dont elles ont besoin.
Open Video Category