Available languages:
António Guterres (Secrétaire général de l'ONU) à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2019
5 Jun 2019 -  La Journée mondiale de l’environnement est l’occasion de mettre en lumière combien nous sommes toutes et tous tributaires de la nature et de la santé de notre planète.
La qualité de l’eau que nous buvons, des aliments que nous mangeons et de l’air que nous respirons dépend de la protection du milieu naturel.
Cela étant, l’environnement est plus que jamais mis en péril par l’activité humaine.
Un million d’espèces sont menacées d’extinction, et les océans sont mis à rude épreuve.
La pollution atmosphérique fait 7 millions de victimes chaque année et nuit au développement des enfants, sans compter que de nombreux polluants atmosphériques sont à l’origine du réchauffement climatique.
Les changements climatiques représentent une menace pour notre existence même.
Lors de mon récent déplacement dans le Pacifique Sud, j’ai constaté de mes propres yeux les répercussions de plus en plus graves de la situation d’urgence climatique mondiale.
Il n’y a pas de temps à perdre. C’est le combat que nous devons mener.
Nous devons gagner. Et nous pouvons gagner.
Des solutions existent : taxer la pollution et non les populations ; cesser de subventionner les combustibles fossiles ; arrêter de construire de nouvelles centrales à charbon.
Partout dans le monde, des voix s’élèvent pour exiger des mesures.
En cette Journée mondiale de l’environnement, entendons cet appel.